Les étapes clés de la construction

Construire une villa symbolise le rêve de tout un chacun. Néanmoins, il faut connaitre les étapes clés de la construction pour éviter tout désenchantement.

Les premiers préparatifs

Avant tout, il est crucial de vérifier la situation juridique du terrain, son registre cadastral et son bornage. Ensuite, il faut bien s’assurer qu’il est constructible. Pour cela, le maire de la localité peut attester la constructibilité dudit terrain en fournissant un certificat d’urbanisme. Dans le même fil d’idée, il est vivement conseillé de procéder à une analyse géologique. Bien prendre en compte l’état du sous‑sol, éviterait bien des ennuis par la suite. La viabilité du terrain, à savoir son raccordement avec le réseau d’électricité, de gaz ou d’eau, doit également être considérée. De plus,la future villa devra aussi être raccordée à l’égout d’évacuation des eaux usées.

Il faut ensuite élaborer le plan de construction. Souvent, la prestation d’un architecte s’avère nécessaire, surtout si la surface de la future construction dépasse les 150 m². Un architecte demandera entre 3500 et 5000 €, selon le type du projet. L’étape suivante consiste à obtenir le permis de construire. C’est un dossier délivré par la mairie de la commune où l’on veut édifier la villa, et il s’avère capital pour mener à bien le projet.

Le budget

Pour ne pas voir le rêve tourner au cauchemar, il est essentiel de préparer minutieusement le budget alloué à la construction de la villa. L’apport personnel et les autres financements (emprunt) réunis, il est plus judicieux de répartir en différentes parties la somme globale. L’achat proprement dit du terrain qui, à part le montant de la parcelle, comporte entre autres le frais du notaire. Il s’agit de l’ensemble de son honoraire et des indispensables droits d’enregistrement. Il faut prendre en compte également la rétribution de l’agence immobilière.

L’étape tant attendue de la construction de la villa peut alors commencer. Seulement, mieux vaut confier la tâche à un constructeur qui a fait ses preuves. Un bon constructeur peut satisfaire les attentes et les prétentions du futur propriétaire sans dépasser le devis préétabli.Il ne faut pas hésiter à faire établir plusieurs devis par différents entrepreneurs. Pour avoir un bon ratio qualité/prix, la loi de la concurrence reste la meilleure option. D’ailleurs, une étude faite récemment a fait savoir que même si le volume des contrats de construction de maisons Individuelles a connu une légère diminution, une large majorité des clients se serait déclarée satisfaite.

Les autres points à connaitre

Il est conseillé de se souscrire à une assurance pour couvrirle chantier. Il y aen effet des assurances dommages couvrant l’ouvrage. Il existe aussi l’assurance biennale qui, elle, garantit le bon fonctionnement des équipements, installés deux ans après la date de livraison.

En moyenne, pour un budget de 300 000 €, 100 000 € seraient consacrés à l’achat du terrain, 170 000 € pour la construction des gros œuvres et 30 000 € pour la finition. Le tarif de construction se stabilise, début 2017, autour de 1550 € par mètre carré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *