Cheminée, insert ? Que choisir ?

Les cheminées à foyer fermé et les inserts sont identiques de par plusieurs aspects. Or, ces systèmes de chauffage proposent des caractéristiques différentes. Un rapprochement de ces 2 outils permettra de choisir celui qui convient au mieux à chaque foyer tant au niveau de l’équipement, du budget, que des contraintes d’installation. L’outil de chauffage n’est pas qu’un simple moyen de chauffe. C’est aussi un élément décoratif.

La cheminée à foyer fermé

Le foyer fermé s’installe normalement avant le montage final de la cheminée. Concrètement, cela consiste à récupérer l’air ambiant de la pièce, afin de le faire passer par le réchaud pour le réchauffer et souffler ensuite l’air chaud dans la pièce. La cheminée à foyer fermé est bien plus performante et efficace que la traditionnelle. Ses performances énergétiques la dépassent de 70%. Pour chauffer une habitation dont le système de chauffage est encore à faire, la cheminée à foyer fermée reste l’option idéale.

L’insert

L’insert s’installe dans une cheminée déjà existante. Il est surtout conçu pour augmenter le rendement d’un outil de foyer ouvert à un foyer fermé. L’installation de l’insert nécessite un conduit de cheminée et un tubage dans le conduit en question.

La cheminée et l’insert : fonctionnement

Le fonctionnement de ces deux reste identique : le corps de chauffe en fonte ou en acier fonctionne par convection et sur le rayonnement de la vitre ou porte. Les modèles récents de cheminées sont équipés de double paroi qui fait circuler l’air ambiant, qui est ensuite réchauffé et renvoyé dans la pièce. Cela permet un rendement intéressant.

Le foyer fermé et l’insert : points communs

L’aspect extérieur est le point commun le plus flagrant des deux outils. Au niveau de leur fonctionnement, ils ne diffèrent pas beaucoup. En effet, ils fonctionnent tous deux comme une poêle à bois : des bouches d’aération à la base du caisson assurent l’arrivée d’air. L’air réchauffé ressort. À ce niveau, les différences se ressentent, car la cheminée à foyer fermé fait ressortir l’air chaud par la hotte. Tandis que l’insert le fait ressortir par l’avant de la cheminée ou le bout de sortie frontale. De plus, le rendement des deux reste relativement identique. Ils sont compris entre 50 et 70% en moyenne. Ces deux solutions de chauffage restent donc efficaces et performantes.

La cheminée et l’insert : différences

Pour parler de rendement, la cheminée à foyer fermé offre un rendement de 85%. Son installation coûte en moyenne 3000 euros. Elle reste plus compliquée à installer, car doit être installée de A à Z avec les raccordements.

L’insert encastre une cheminée déjà installée. Cette méthode est donc pratique, si l’impossibilité de concevoir une cheminée à foyer fermé à partir d’une cheminée à foyer ouvert se présente. Le coût d’installation de l’insert est d’environ 2000 euros. Au niveau de la pose, il reste le plus intéressant autant en terme pratique, que de budgets. De plus, le foyer fermé est la solution pour les travaux de construction et l’insert, celle des travaux de rénovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *