Changer de fenêtre ou de volets, quelles sont les aides de l’état ?

Impératif de confort, changer de fenêtres ou de volets devient un investissement à part entière pour les foyers, quels que soient leurs moyens financiers. Selon le nombre, le type et la mise en place, l’équipement peut vite s’élever à des sommes importantes. Dans le but de réduire le coût de cet investissement, il est possible de se faire financièrement aider par l’État.

Le crédit d’impôt étatique

Le crédit d’impôt est accordé par l’État dans le souci d’aider les foyers à faire des travaux de rénovation énergétique. Le souci de changer ses fenêtres et volets tiennent non seulement d’un souci écologique, mais aussi et surtout économique. Les travaux de rénovation énergétique permettront d’optimiser l’isolation de l’habitation de manière efficace et performante. Les aides de l’État sont accordées à certains cas (fenêtres à simple vitrage, chaudière au fioul ou isolation minimale…) sous forme de crédit d’impôt. Concrètement, le crédit d’impôt tient de la possibilité de percevoir un chèque du montant du trop-perçu pour les personnes non imposables, une prime et un éco prêt travaux à taux zéro pour les personnes imposables.

Les travaux concernés par le crédit d’impôt

Une piètre performance énergétique des fenêtres, volets et portes, une mauvaise isolation généralisée … dont la seule solution est de changer les non-isolants, renforcer l’isolation thermique des murs ou changer le système de chauffage de l’habitation. Quelle que soit la solution à adopter, cela reste un imprévu et surtout des travaux qui coûtent cher. En complément d’aides, l’État propose d’aider les précautions individuelles ayant un impact positif sur l’économie d’énergie ou la consommation responsable, à hauteur de 80% du montant des travaux, dont :

  • Équipements de chauffage (chaudière à condensation, au bois, biomasse …)
  • Matériaux d’isolation
  • Volets isolants roulants
  • CESI ou SSC
  • Pompes à chaleur
  • Installation d’un système de chauffage
  • Installation d’équipement de production d’eau chaude sanitaire
  • Bornes de recharge des véhicules électriques.

Les aides de l’État

La campagne nationale sur le développement durable a permis à plusieurs foyers de bénéficier de ces aides financières pour financer leur besoin de rénovations énergétiques. Le soutien de l’État tient d’une initiative à dépolluer et à améliorer l’efficacité énergétique de chaque habitation. Pour l’année 2017 et 2018 (sauf changements), voici les aides auxquelles les foyers peuvent prétendre :

Écoprêt à taux zéro

Pour les propriétaires bailleurs ou occupants, qui veulent faire des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale ou bien d’habitation, achevée avant janvier 1990 et après janvier 1948. Le montant maximal à envisager est de 30.000 euros et le prêt s’étale sur 10 ans.

Réduction TVA

Les propriétaires bénéficient d’une réduction de TVA pour certains travaux et matériaux professionnels.

Aide ANAH

Les propriétaires occupants, dont les ressources restent modestes, bénéficient d’une aide de 50% du montant total HT des travaux. Le plafond maximal des travaux est de 10.000 euros. Les propriétaires occupants à revenus modestes, quant à eux, bénéficient d’une aide à hauteur de 35% du montant total HT des travaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *